Stock épuisé.
En rupture de stock
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

Le psoque

Le psoque, ou pou du livre


Appelé aussi pou du livre, le psoque commun élit domicile dans le monde entier. Ravageur du grain à l'origine, il s'étend, malheureusement, non seulement dans les entrepôts et les silos, mais également dans les habitations. A la maison, on le remarque généralement dans la cuisine ou la salle de bains. Ce sont généralement des petits points blancs sur les surfaces sombres (la cafetière électrique, le plan de travail par exemple), qui donnent l'alerte.

L'alimentation du psoque est consituée en majorité de matières animales et de moisissures. Mais il peut aussi s'attaquer aux tissus, papiers peints, et même aux livres (d'où son surnom). En général, il préfère les lieux humides et plutôt chauds, deux conditions indispensables à sa reproduction. La femelle pond ses oeufs un par un, généralement sur la nourriture. A l'âge adulte (cinq stades de mues plus tard), il mesure de un à deux millimètres de long. Son corps est mou et sa couleur varie du jaune clair au brun pâle.

En présence de psoques, le premier réflexe à adopter est de mettre à l'abri toutes les denrées alimentaires qui lui sont facilement accessibles. Mettre la farine dans une boite genre "Tupperware" est un bon réflexe. Ensuite, il conviendra d'opérer une pulvérisation d'insecticide liquide, genre Aedex et ce, sur l'ensemble des surfaces de la pièce concernée. On terminera avec une fumigation. Le fumigateur Fury F est excellent contre les psoques. A la fin de l'opération, on aère convenablement la pièce puis il faudra s'abstenir, pendant une à deux semaines, de nettoyer les surfaces (on peut quand même passer un coup de balai sur le sol).

Pour prévenir toute réinfestation nouvelle, l'état des VMC et des aérations au-dessus des fenêtres doit être vérifié. Et si la pièce est trop humide (ce qui peut être la cause du développement de l'insecte), des mesures d'assèchement devront être prises.

Sachez cependant que le psoque n'est pas directement dangereux pour l'homme. Mais sa présence en nombre trop important est source de nombreux désagréments. Dans tous les cas, on ne laissera pas une infestation proliférer. Plus le problème est pris en charge de manière précoce, plus l'élimination du psoque est facile.