Stock épuisé.
En rupture de stock
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

Détruire un nid de guêpes

Comment détruire un nid de guêpes ? Puis-je le faire moi-même ou dois-je faire appel à un spécialiste ? Est-ce dangereux ? Nous allons tenter ci-dessous de vous apporter quelques éléments de réponse. Prenez donc quelques minutes pour lire ce qui va suivre.

 

En préambule à notre propos, nous tenons à vous rappeler que les guêpes piquent, et que ça fait mal. Dans chaque cas, de l'observation à la destruction, il conviendra d'être très prudent.

 

1. Repérer le nid.

La première chose à savoir avant d'envisager la destruction d'un nid de guêpes, et nous vous le disons par expérience (nos techniciens ont tous détruit plus d'un millier de nids chacun et savent donc de quoi ils parlent), il convient d'être certain, et nous insistons sur ce mot, d'être vraiment en présence d'un nid. Et cette certitude s'obtient par des indices. Si on constate par exemple de nombreuses allées et venues de guêpes à l'entrée d'un trou de mulot abandonné, il y a fort à parier qu'un nid se trouve dans la terre. Il arrive cependant que ces allers-retours soient constatés pendant quelques heures et que plus rien ne se passe ensuite. Dans ce cas, il ne s'agit probablement pas d'un nid, mais d'une source de nourriture que les insectes viennent consommer. Une fois celle-ci tarie, plus rien ne se passe. Dans ce cas, il n'y a pas de nid et il n'y a donc rien à faire. Si en revanche les allées et venues perdurent plusieurs jours, c'est certain, les guêpes nichent dans le trou. Il faudra donc les détruire.

 

Autre cas, des alvéoles sont visibles et des guêpes sont posées dessus. Ces alvéoles ressemblent à celles des abeilles (mais ne sont pas composées de cire) : il s'agit bien d'un nid. On cherchera dès lors, dans les environs très proches (un à quatre mètres à la ronde environ) la présence d'autres alvéoles. C'est souvent le cas sous les tuiles faîtières d'un toit, dans un vélux ou sur le plafond d'un cabanon de jardin par exemple. Dans chaque cas, avant d'intervenir, il faudra repérer toutes les alvéoles. Sinon, la colonie pourra se régénérer et le travail sera à refaire. Il s'agit de nids ressemlant aux photos ci-dessous :

 

Nid plat, tel qu'on en trouve dans les fenêtres de toit ou sous des tuiles faîtières

 

 

 

Troisième situation, celle du nid dans un arbre ou une haie. On peut alors observer une boule faite de cellulose à l'entrée de laquelle les guêpes vont et viennent. Parfois, dans les haies, le nid n'est pas visible de l'extérieur et il faut écarter les branchages pour le repérer. Les nids de ce type ressemblent à celui-ci :

 

 

 

 

 

Enfin, les guêpes peuvent aussi nicher dans des lieux plus insolites : coffre d'une voiture, casque de moto, vieux carton abandonné, trou dans un arbre (comme les frelons), etc.

 

Voilà. Maintenant vous êtes certains d'être en présence d'un nid de guêpes. Se pose dès lors la question de savoir comment faire. Cliquez ici pour la suite.